Il est temps pour l'Afrique de financer sa propre croissance

Submitted by admin on Mon, 12/28/2015 - 13:46

Lusaka, Zambie, le 2 octobre 2013 – Selon l'Agence du NEPAD de l'Union africaine, pour que l'Afrique devienne véritablement le prochain pôle de croissance avec des  citoyens qui générèrent de la richesse, les intérêts des entreprises privées et les apports du secteur public doivent se compléter.

S'exprimant à l'ouverture de la réunion du Groupe d'experts sur le financement des infrastructures  dans la capitale zambienne, Lusaka,  le Secrétaire Exécutif de l’Agence du NEPAD, Dr Ibrahim Mayaki a estimé ‘’qu’afin que l'Afrique puisse participer de manière efficace et  réaliser son véritable potentiel économique, il lui faudrait un niveau d'investissement dans les infrastructures  qui aille au-delà de la capacité des  fonds gouvernementaux  et  de ceux en provenance des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux’’.

La réunion de Lusaka a réuni des experts  en infrastructures en provenance  du secteur privé, des institutions publiques et des agences internationales de développement  pour, une séance de concertation et  de  planification du  sommet de haut niveau  qui se tiendra incessamment, sous la forme d’une  plateforme  multipartites, et qui, sera chargée de concevoir les moyens  pour l’Afrique d’utiliser ses  propres ressources domestiques et autres pour financer son  développement.

Ce  Sommet  qui se tiendra à  Dakar, au Sénégal,  sur le financement des  infrastructures pour l'Afrique,  sera crucial pour mobiliser les dirigeants influents du gouvernement, du secteur privé et de la  finance pour accroitre  les investissements dans les infrastructures. Co-organisé par le gouvernement du Sénégal, l’Agence du  NEPAD et d’autres partenaires, le Sommet va promouvoir des projets régionaux d'infrastructures et fera  appel aux  ressources domestiques  pour les financer.

’Nous sommes tenus d’identifier nos propres processus de développement  ainsi que la manière dont nous utilisons les ressources de l'Afrique. Cette approche permettra de renforcer les partenariats public-privé qui sont déterminants pour la croissance de notre économie’’, a déclaré M. Said Adejumobi, Directeur sous régional de  la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies.

L'objectif primordial pour l'Afrique  est de conduire  son programme continental en utilisant ses propres ressources financières pour  parachever la transformation socio-économique si attendue. En clair, la mobilisation des ressources domestiques (MRD) constitue un pilier essentiel de la stratégie de l'Union africaine pour les cinquante (50) prochaines années et, est essentielle à la mise en œuvre réussie de la deuxième décennie du NEPAD.  Le secrétaire général adjoint du COMESA, l’Ambassadeur Nagla El-Hussein a  fait le point sur le statut  et l’état d’avancement des projets dans les régions septentrionale et australe comme le projet de réseau ferroviaire  qui devrait traverser la Zambie, la Tanzanie et le Kenya  et qui,  à terme,  parachèvera le projet allant du Cap au Caire